Sous-vêtement bio, et pourquoi pas ?

Le bio dans nos sous-vêtements ; et pourquoi pas ?

Depuis les années 80, la mode et ses consommateurs se sont quelques peu égarés dans un modèle de sur-consommation. Qui n’a jamais profité des soldes pour remplir ses placards de vêtements en tout genre achetés à moins de dix euros, sans parfois même ne jamais les porter, mais “à ce prix là, il fallait l’avoir” ? Evidemment, dans une société où Être et Avoir se confondent, il est difficile de rester en dehors de ce système de renouveau éternel, et de savoir où poser les yeux avant de poser sa main au porte monnaie.

Ces dix dernières années pourtant, une prise de conscience collective semble en chemin, et les balbutiements que l’on pouvait entendre à propos des bénéfices du biologique sont devenus aujourd’hui, une voix forte et assurée. Oui, le bio est plus qu’une mode, il est un mode de vie, et le choix d’un avenir planétaire plus sain.

Parce qu’il suffit de jeter un oeil sur quelques chiffres pour avoir le vertige.

La culture du coton, par exemple, ne représente que 2 à 3% des terres cultivées mais représente à elle seules 24% des pesticides produits mondialement, certains d’entre eux étant classés par l’OMS comme “hautement dangereux” ou “extrêmement dangereux”. La production d’un simple tee-shirt entraîne la consommation de 25 000 litres d’eau et émet 5,2 kg de co2 (soit l’équivalent de 27 kilomètres en avion ! ) .

Alors oui, tu peux trouver de chouettes vêtements à prix défiant toute concurrence, mais à quel prix ? Si ça n’as pas d’impact sur ton budget mensuel, il peut en avoir, à long terme sur ta santé et déjà sur l’environnement …

Les esprits se mettent au vert, et si le premier pas vers cette envie de mieux avoir pour mieux être passe d’abord, généralement, par l’assiette, il est tout aussi important de s’interroger sur le contenu de ses placards.
Et si, à partir d’aujourd’hui, tu te renseignais avant de passer à la caisse ?

De plus en plus de firmes proposent des créations à partir de textiles dits “bio”, fabriqués dans des conditions conformes aux règles de l’agriculture biologique, à partir de fibres naturelles. Aucune utilisation de pesticides, d’OGM ou d’engrais chimiques. Toutes les étapes sont normées et encadrées, jusqu’aux composants des teintures de coloration des textiles.

D’autres marques innovent en la matière, comme chez Do You Green. En utilisant la fibre de pin, c’est tout un système de production qui est amélioré pour finalement t’offrir un gage de qualité à la hauteur des enjeux sanitaires et écologiques.

La fibre de pin est issue de forêts durables, et consomme 5O% d’eau en moins qu’une fibre de coton, pour un résultat aussi doux que de la soie. Créée en France et assemblée au raffinement de la dentelle de Calais, le suivi des sous-vêtements éthiques DYG est assuré, pour vous garantir de jolis dessous, sans aucun composant nocif ou superflu dedans. Chez Do You Green ils aiment faire les choses bien, ils te savent naturellement belle et ils créent des sous-vêtements uniques, à ton image.

Noémie